cross icon-play pause icon-next icon-player icon-share icon-pmr icon-program icon-plus icon-play-2 icon-dl icon-blue-arrow icon-backtotop Aller au contenu principal

Dates de l'édition 2019

User icon Mon Jazz à Vienne Ticketing icon billetterie

À 33 ans seulement, Michael Kiwanuka fait partie intégrante du paysage musical du XXIe siècle, et son rayonnement ne se limite pas à la soul music, genre musical auquel il est intimement lié, mais dont il dépasse les frontières grâce aux qualités intemporelles et universelles de sa musique. Car ce jeune homme originaire de Muswell Hill (dans la banlieue de Londres), né de parents ougandais, est un autenthique auteur-compositeur ; même si c’est bien sûr sa voix, unique, profonde, émouvante, chaleureuse, comme hantée par ses ancêtres africains et ses grands-frères afro-américains (de Bill Withers à Terry Callier en passant par Otis Redding), qui a instantanément touché le grand public. Dès la sortie de son premier album, Home Again, en 2012, on savait que l’on tenait là un artiste singulier. Quatre ans plus tard, Love & Hate confirma tous les espoirs placés en lui. Quant à son récent opus éponyme, Kiwanuka, c’est tout simplement son premier chef-d’oeuvre, produit et arrangé en compagnie de Danger Mouse et d’Inflo. Porté par des grooves aux saveurs ancestrales et futuristes, Michael y invente une folk music avant-gardiste à la portée de tous les tympans. Ses textes sont à la hauteur de la musique, et plusieurs chansons, telles Piano Joint (This Kind Of Love), Hard To Say Goodbye ou Hero (où son jeu de guitare fait merveille) sont déjà des classiques. Voir ce phénomène tranquille sur scène sera un des événements de 2020.

Tarifs :
/ Tarif normal : 44 €
/ Train TER + concert : 46,60€
/ Tarif demandeur.euse.s d'emploi & CE : 41 €
/ Tarif 15-25 ans : 30 €
/ Tarif 4-14 ans : 4 €
/ Pack trio : 105 €
/ Pass 7 soirées : 180€-190 €
/ Pass intégral : 350 €

Crédit photo : © Olivia Rose

Participation à Jazz à Vienne