cross icon-play pause icon-next icon-player icon-share icon-pmr icon-program icon-plus icon-play-2 icon-dl icon-blue-arrow icon-backtotop Aller au contenu principal

Dates de l'édition 2019

User icon Mon Jazz à Vienne Ticketing icon billetterie

En 1952, le légendaire Ahmad Jamal (né en 1930 à Pittsburgh) enregistre en public At The Pershing : But Not For Me. C’est un carton planétaire. L’album restera plus d’un trimestre dans les dix meilleures ventes de sa catégorie. Poinciana restera classé au Top 100 pendant plus de deux ans : un record ! Aujourd’hui, les qualificatifs les plus élogieux accompagnent volontiers la carrière dupianiste dont la dernière visite à Vienne remonte à 2011 : « L’Architecte », « Le Prophète »… Depuis plus de six décennies, le maître marie une technique classique hors pair, l’élégance et la force d’un Art Tatum et des envolées façon Erroll Garner. Une nouvelle pulsation, vocale, vient aujourd’hui inspirer le pianiste à Vienne : la scansion quasi littéraire du rappeur Abd Al Malik et le chant acidulé de la francobéninoise Mina Agossi qui nous remémorera son talent découvert sur ses albums précédents : Red Eyes (album de 2012 avec Archie Shepp, son mentor) et, plus près de nous, Fresh (2014).
 

Line up : Ahmad Jamal 4tet + special guests Abd al Malik & Mina Agossi (vcl), Herlin Riley (dms), Manolo badrena (perc) James Cammack (b)

 Photo© Renaud Alouche