cross icon-play pause icon-next icon-player icon-share icon-pmr icon-program icon-plus icon-play-2 icon-dl icon-blue-arrow icon-backtotop Aller au contenu principal

Dates de l'édition 2019

User icon Mon Jazz à Vienne Ticketing icon billetterie
22 novembre 2021

Depuis 2018, le festival Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, s’associent pour proposer chaque année le visuel de l’affiche Jazz à Vienne.

Après le dessinateur Brüno qui a proposé une affiche 2018 très épurée, Jacques de Loustal nous a emmené en 2019 en voyage dans son univers très personnel en résonance avec la thématique caribéenne de la programmation. Pour la 40e édition anniversaire, Juanjo Guarnido a proposé un voyage en fanfare, quelque part entre les jardins de Cybèle et la Nouvelle Orléans, où le jazz et la musique règnent en maître sur la bonne humeur et la danse. Pour 2022, c’est la dessinatrice Audrey Spiry qui se voit confier le visuel du festival.

affiche_jazzavienne_2022_portrait

AUDREY SPIRY

Audrey Spiry a étudié à l'Ecole des Métiers du Cinéma d'Animation puis aux Beaux-arts d'Angoulême. Motivée par l'écriture du corps en mouvement et les histoires qui en découlent, sa pratique de la peinture est animée par le désir de redéfinir les contours du corps, souvent féminin, et de déployer des formes fidèles à une intériorité changeante. Depuis 2010, année durant laquelle elle réalise En Silence, son premier roman graphique, elle développe un travail pictural et narratif dont les "états du corps" du personnage principal deviennent la partition qui structure l'histoire et la transforme de l'intérieur. Ce
dialogue organique , cherchant à brouiller toujours davantage les limites entre homme/animal/nature/matière, est au coeur de son travail. Elle a depuis porté ses couleurs en littérature jeunesse et travaille actuellement sur la préparation d’un spectacle musicale sur le thème des îles.

L’AFFICHE 2022

« Pour réaliser une image, en premier lieu il y a la recherche d'un mouvement et d'une lumière. C'est un sas nécessaire pour laisser décanter et permettre au sujet figuratif d'arriver et de se poser avec justesse. C'est du moins ce dont j'ai besoin pour réaliser une image. Pour l'affiche de Jazz à Vienne, ce sont les vibrations et tout ce qui raisonne qui a pris la place du sujet. Rendre visible la propagation de cet instant bref de la cymbale, lui donner la place pour s'étirer sans la figer totalement, tout ça pour tenter de rendre l'image la plus sonore possible. » - Audrey Spiry.