cross icon-play pause icon-next icon-player icon-share icon-pmr icon-program icon-plus icon-play-2 icon-dl icon-blue-arrow icon-backtotop Aller au contenu principal

Dates de l'édition 2019

billetterie
20 novembre 2018

Dans le cadre d’un partenariat initié en 2017, Jazz à Vienne s’est rapproché du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, pour faire appel chaque année à un(e) auteur(e) de bande dessinée afin de lui confier la réalisation d’une illustration pour la communication visuelle du festival Jazz à Vienne.

Après Brüno qui a réalisé l’affiche de la 38e édition, c’est l’illustrateur et dessinateur de bande dessinée Jacques de Loustal qui se voit confier la création du visuel de l’édition 2019. Loustal relève le défi de l’affiche 2019 et propose un visuel aux couleurs chaleureuses, aux ambiances exotiques et à l’atmosphère onirique. Le dessin présente une femme, les yeux fermés, connectée avec les musiciens et transportée par leur musique dans une atmosphère singulière, apaisante, évocatrice d’un voyage hors du temps. La griffe artistique de Loustal se reconnaît au premier regard tout comme les motifs récurrents de ses dessins : les îles, les palmiers, les étendues d'eau, la femme  ou encore les oiseaux spectateurs... Venu passer une soirée à Jazz à Vienne l'été dernier, Jacques de Loustal se souvient de la lumière et de l'atmosphère particulière de la tombée de la nuit sur la scène du Théâtre Antique : « Un concert à Jazz à Vienne, c’est assister à tout le coucher du soleil au-dessus de la scène et de cet horizon qui coule, le Rhône [...] On est dans ces couleurs crépusculaires avant que ce soit nocturne. C’est ce moment qui est particulier au festival, le crépuscule. Ce moment où tout commence. Ce moment où les grandes soirées commencent ». Le jazz présenté pendant la quinzaine est ouvert et métissé. La musique qui se joue sur le dessin en est l’image : « Un jazz varié et multiple », selon Jacques de Loustal.

Le dessinateur

Jacques de Loustal, dit Loustal, est né en 1956. À la fin des années 70, alors étudiant en ­architecture, Loustal commence à publier des ­illustrations dans Rock & Folk où il rencontre ­Philippe Paringaux. Ensemble, ils ­signeront une dizaine d’albums dont Barney et la Note bleue, Cœurs de sable, Kid Congo, Le Sang des voyous... Il a aussi travaillé avec d’autres écrivains tels que Jérôme Charyn (Les Frères Adamov), ­Jean-Luc Coatalem (Jolie Mer de Chine ou Rien de neuf à Fort Bongo), Dennis Lehane (Coronado) et Tonino Benacquista (Les Amours insolentes...). Il a signé récemment avec Jean-Claude Götting Pigalle 62.27 et Black Dog. Parallèlement à ses activités d’auteur de bande dessinée, il travaille comme illustrateur pour l’édition notamment autour de l’œuvre de George Simenon, la presse (The New Yorker), la publicité, et publie des livres pour la jeunesse. Grand amateur de voyages, ses carnets de dessins sont publiés aux éditions du Seuil et à la Table Ronde. Esprits d'ailleurs, le dernier en date, rassemble six années de voyages, du Japon en passant par l'Ouest américain, la Polynésie, l'Afrique du Sud... Loustal trouve son inspiration dans la peinture et le cinéma qui nourrissent sont univers original. Rompu à toutes les disciplines – aquarelle, croquis, huiles sur toile, fusain…, ce coloriste hors pair utilise même parfois les outils numériques pour la mise en couleur de ses dessins. Il a réalisé de nombreuses affiches parmi lesquelles celles de Paris Plage ou du Festival de jazz de Pori.  Artiste prolifique, Loustal a publié à ce jour plus de 80 ouvrages.