cross icon-play pause icon-next icon-player icon-share icon-pmr icon-program icon-plus icon-play-2 icon-dl icon-blue-arrow icon-backtotop Skip to main content

User icon My Jazz à Vienne Ticketing icon Ticketing

Miles Davis broie du noir et touche à peine sa trompette, terré dans son appartement newyorkais. Mais le phénix finit par renaître grâce au jeune Marcus Miller avec lequel il enregistre Tutu en 1986. Sept ans plus tard, l’album The Sun Don’t Lie lance véritablement la carrière du bassiste sous son propre nom. Catalyseur et passeur naturel, producteur, bassiste et clarinettiste funky et généreux, découvreur de talents, Marcus Miller est aujourd’hui un leader épanoui. L’artiste à l’éternel feutre façon Prez visitait Jazz à Vienne en 2012. Deux Grammy Awards et une vingtaine d’albums au compteur, il ouvrait alors un nouveau chapitre avec The Renaissance. L’album Afrodeezia (2015), le premier pour Blue Note, reflétait ensuite ses aspirations d’ambassadeur des musiques noires de la planète. « Je suis un musicien qui a trouvé sa vraie personnalité depuis à peine une dizaine d’années ! », déclare-t-il. Le kid de Brooklyn a aujourd’hui 59 ans, et il incarne à la fois l’histoire et l’actualité du jazz. Tout en veillant sur la jeune carrière de son saxophoniste Alex Han (Afrodeezia) dont il vient de produire le premier enregistrement (Spirit), Marcus Miller revient donc avec son vingt troisième album intitulé Laid Black.

Line-up : Marcus Miller (b, bcl), Brett Williams (k), Alex Bailey (dms), Russell Gunn (tp), Alex Han (sax)



Tarif normal : 43 €
Train TER + concert : 45,40 €
Tarif réduit : 40 €
Tarif 15-25 ans : 30 €
Tarif 4-14 ans : 4 €


Crédits photo : © Andrew Dunn

You may also like...